Il n’y a pas de manuel d’instruction sur la vie de couple, on s’aime, on apprend, on improvise et on essaie d’être heureux, pour nous même, mais aussi pour l’autre. Il y a des bons bouts, des bouts rough et quelque part entre les deux, la vie de famille.

Avant notre mariage, on était dans un bout rough. Pas parce que ça n’allait pas bien entre moi et ma femme, mais avec trois enfants en très bas âge, deux emplois à temps plein et des projets sur la table, je peux facilement dire que notre couple et notre bonheur étaient loin d’être en haut de notre liste de priorité.

En plus, je crois que ma femme me soupçonnait de la tromper!

Ok, j’explique; on était fiancé depuis plusieurs mois (je te conterai ma grande demande un autre jour, là c’est pas ça le point) et nous devions nous marier en juin. Nous étions en mars et chaque mardi soir, je quittais la maison pour aller “m’entraîner”.

Je mets des “ “ parce qu’en fait, j’étais loin d’aller du gym, je prenais des cours de guitare en cachette. J’avais trouvé un musicien qui donnait des leçons de guitare pas très loin de chez moi et j’allais, chaque semaine, apprendre à gratter une chanson, One love de U2, que j’avais l’intention de jouer pour elle lors de la réception.

Mais comme je suis subtil comme un écureuil sur le Red Bull, je me suis bien évidemment fait prendre.

Mon prof, un dénommé Denis (c’est connu, tout les prof de guit s’appellent Denis), habitait dans un petit loft et le gars fumait comme une cheminée. Quand je revenais de mes cours, j’avais beau m’asperger de febreeze et m’empresser de mettre mon linge au lavage, j’empestais l’odeur de cigarette.

Un soir, Cool Mom m’a donc confronté. “ Voyons toi! Je ne sais pas où tu vas chaque soir, mais tu ne vas certainement pas au gym, tu empestes le tabac!”

J’ai eu beau chercher une explication logique, à part “j’ai commencé à fumer en cachette” rien ne me venait à l’esprit. Je me suis contenté de lui dire que je ne pouvais pas lui en parler et je lui ai demandé de me faire confiance, mais je voyais clairement qu’elle était blessée de cette cachotterie. Je dois préciser que ma femme et moi, on se dit tout, c’est donc très “louche” quand un des deux choisit de garder quelque chose pour lui sans raison apparente.

 

C’est par un froid jeudi soir de mars que je l’ai entendu pleurer dans son bain. Je ne me souviens pas trop ce que je faisais en bas, mais je suis monté la rejoindre pour voir ce qui se passait.

On a parlé un peu et je lui ai fait un gros câlin, mouillant mes vêtements par la même occasion, mais rien ne semblait pouvoir lui remonter le moral. J’ai pris une douche, et la regardant à travers la vitre qui nous séparait, je voulais tellement qu’elle aille mieux, je devais faire quelque chose pour la consoler.

Je suis donc sorti, je me suis séché en vitesse et je suis allé chercher ma guitare qui trainait dans ma chambre depuis toujours. C’est un cadeau que je trimballe depuis des années, mais je n’ai jamais su en jouer.

-Qu’est-ce que tu fais là, m’a-t-elle demandé en me voyant m’assoir sur la toilette, avec juste une serviette sur le dos et mon instrument à la main.

-Je vais te montrer ce que je fais de mes mardis soirs et en même temps, je vais essayer de te changer les idées…

Puis juste comme ça, j’ai entamé One Love, en m’accompagnant à la guitare. Pour rien, pour elle, pour l’amour…

“Is it getting better… Do you feel the same…. Will it make it easier on you now…”

Puis, la boule est montée, comme un gros blocage que j’avais d’enfoui au plus profond de moi-même et qui refait surface. La gorge me piquait, j’avais chaud et en chantant, je me suis mis à pleurer comme un enfant, ma femme aussi d’ailleurs.

Après ma “larmoyante” prestation, on s’est serré dans nos bras et on a, encore, braillé nos vies. Juste de même, parce qu’on était des parents épuisés, parce qu’on était au bout du rouleau et aussi parce qu’on s’aimait plus que tout.

C’est ça la vie de couple, tu vas rarement pouvoir faire ce que tu veux, quand tu le veux, comment tu le veux. 90% du temps, c’est de l’improvisation, de la gestion de dernière minute, de l’adoption et des compromis. Mais si tu fais bien ça, que tu fais quelques efforts et que tu apprends à mettre de l’eau dans ton vin et à lâcher prise, 100% du temps, c’est votre amour qui va gagner.

Si tu as aimé,  drop un ‘tit like ou un commentaire en sortant, c’est un peu ça ma paie 🙂

Produits

Instagram

  • Lui ❤️
On a comme des airs tsé!
Je ne sais pas comment il a réussi à mettre son pied dans notre photo 😂
  • Tradition familiale. Le choix de notre sapin NATUREL 🎄
Oui c’est du trouble, oui on ramasse des aiguilles tout le mois de décembre, mais cette odeur ❤️ Vous êtes plus sapin en plastique ou vrai salin?
  • Jouer au coiffeur avec ma petite carotte d’amour ❤️
Maudit qu’elle est belle et unique.
#ginger #redhair #bb4
  • La boutique Cool Dad est ouverte et remplie de nouveaux produits...
Tsé, juste à temps pour 🎁🎄😱 Le lien est dans ma bio ☝️
cooldad.ca

J’en profite aussi pour vous présenter Mélissa, la femme de Jeff (mon nouveau partenaire) une amie et une mère dynamique de six enfants!
  • Je ne voulais pas de hamster!
Mais maintenant que le reste de la famille m’a tordu le bras...
Autant s’amuser un peu 😂

suivez-moi !