C’est la guerre!

Depuis la fin de votre relation, tout ce que tu détestes chez l’autre t’est soudainement apparu, clair et évident comme le nez au milieu d’une face, “qu’essé que je faisais avec st’ost!e de folle (ou de cave) là?”

Son ton condescendant, ses manies débiles, sa façon de te répondre, bref tout énerve maintenant au plus haut point et non seulement l’amour a pris le bord, c’est installé à sa place une haine viscérale qui te ronge le sang et qui rend tout ce qui touche de près ou de loin à votre relation, totalement toxique.

C’est normal, quand meurt l’amour, il est plutôt rare que la compréhension, l’empathie et l’amitié soient les premières émotions qui se pointent le nez chez vous.

Viendront avant, la colère, la frustration, la tristesse, la résignation, et peut-être ensuite (je te le souhaite) l’acceptation…

Bref, t’es loin de filer mieux vis à vis ton ex et je te conseille de t’y faire rapidement parce que, peu importe qui est responsable de votre séparation, ça va durer un bon bout.

Ceci étant dit, il y a des gamins dans votre histoire et tu dois absolument savoir ceci, la toxicité de votre séparation sera en corrélation directe avec le développement de vos enfants.

Bref, plus vous allez vous haïr et vous faire suer l’un l’autre, plus votre enfant risque de développer des problèmes de comportement, des difficultés d’adaptation, de confiance en soi et envers les autres, d’ouverture etc.

Ok, votre couple est à l’eau, mais que ça vous plaise ou non, vous êtes encore parents et même si vous n’êtes plus dans la même maison, ça reste une job qui se fait à deux.

Donc, voici quelques astuces pour vous éviter le pire et essayer de minimiser les impacts de votre rupture sur vos minis. C’est des règles simples, mais c’est pas parce qu’elles sont simples qu’elles sont faciles à respecter.

1. Ne parlez jamais en mal de l’autre parent devant l’enfant.

Ton petit, c’est pas un psychologue ni un confident, pour être bien, pour se sentir protégé et supporté, il doit voir ses 2 parents dans sa soupe, pas avoir l’impression qu’un des deux est une merde et l’autre un ou une frustrée.

2.  Ne vous chicanez pas devant lui.

Même pas au téléphone, même pas à voix basse, et pas en “sous-entendus” non plus. Les remarques passives agressives du genre “je te dis que ton père, le lavage, c’est pas son fort”, ça ne sert à rien d’autre que démontrer à ton enfant que tu es une personne haineuse, rancunière et incapable de pardonner ou de tourner la page.

Je vais te confier quelque chose, si tu agis comme ça devant ton enfant, il deviendra comme ça plus tard, haineux et rancunier.

3. Soyez accommodants.

Ton ex a une activité “famille” et il/elle aimerait avoir les enfants pour en profiter, accepte! Ton tour viendra où tu voudras avoir les petits en dehors de l’horaire établi, et tu n’as vraiment pas le goût de te faire dire non parce que tu as refusé un accommodement.

4. Reste proche

Celle-là, je l’ai vécu. Mon père a déménagé dans le fond d’un trou lors de sa séparation. il devait faire environ une heure de route pour venir me chercher. Une heure de route pendant laquelle il passait son temps à se plaindre que j’étais trop loin, qu’il perdait un temps précieux à venir me chercher, que c’était chiant pour lui de se taper le trafic, etc.

Tout ce qu’il fallait pour qu’un petit garçon de 7 ans se sente vraiment aimé et apprécié… C’est pas la misère, j’y ai survécu, mais j’en garde des souvenirs amers.

La proximité va aussi aider pour les imprévus, quand ils seront malades, pour les retards au travail, les amis, les activités parascolaires. T’es pas obligé de déménager dans la maison voisine, mais changer de code régional, c’est un mauvais “move” pour les enfants, mais aussi pour toi.

5. Une place bien à eux.

Pour que la transition famille unie/famille séparée se fasse bien, les enfants doivent se sentir au centre de vos priorités. Ce qui inclut qu’ils doivent avoir un espace bien à eux, aménagé et équipé convenablement.

J’en reviens à mon exemple. Mes premières nuitées chez mon père l’ont été sur un divan, un matelas gonflable et finalement dans une chambre aux allures de débarras.

Je n’avais à peu près aucun jouet ou divertissement, ni vêtement, autre que ce que ma mère avait préparé dans ma valise. C’est clair que mon confort était loin d’être sa priorité. Ça va faire dix ans que je n’ai pas parlé à mon père; tires-en les conclusions que tu veux!

6. Les apps miracles.

Là je vais t’en apprendre une bonne; il existe maintenant une foule d’applications pour faciliter la vie des parents séparés, et la plupart d’entre elles ont été créées par des parents. Cela va de l’échange de messages entre parents, à l’horaire en ligne et en temps réel de l’enfant, les rendez-vous, les travaux scolaires, les dépenses importantes, les cadeaux qu’on veut éviter de donner en double, en passant même par les numéros de téléphone importants et les photos.

Tu veux amener ta fille au spectacle de patins en décembre, tu l’ajoutes à l’horaire et l’autre parent n’aura qu’à cocher s’il, ou si elle est d’accord. Pas besoin de s’appeler, de s’obstiner ou de s’envoyer des lettres d’avocat à chaque fois.

Il y a un article dans le Huff Post qui parle des meilleures apps pour parents séparés.

https://www.huffingtonpost.com/2014/03/09/divorce-apps_n_4915314.html

7. Les internets.

Puis lâcher donc les réseaux sociaux pour un bout. Écrire des publications sur vos douloureux états d’âme, parlez de votre ex, de votre nouvelle réalité difficile et autre séance de lavage de linge sale en public est à proscrire. Pour votre bonheur comme pour votre santé mentale.

Si vous devez absolument partager ce qui vous “turlutte” avec la planète Facebook, donnez-vous au moins une chance en enregistrant votre message dans les brouillons et en le publiant le lendemain. Vous verrez que dans 90% des cas, à tête reposée, vous choisirez plutôt d’effacer votre message que de l’envoyer à tous ceux qui vous connaissent.

 

J’espère que ces petits conseils vous seront utiles, et vous permettront de vivre un peu plus facilement, cette lourde transition familiale. Parce qu’une famille, même quand elle n’est plus sous le même toit, ça reste une famille.

Produits

Instagram

  • Lui ❤️
On a comme des airs tsé!
Je ne sais pas comment il a réussi à mettre son pied dans notre photo 😂
  • Tradition familiale. Le choix de notre sapin NATUREL 🎄
Oui c’est du trouble, oui on ramasse des aiguilles tout le mois de décembre, mais cette odeur ❤️ Vous êtes plus sapin en plastique ou vrai salin?
  • Jouer au coiffeur avec ma petite carotte d’amour ❤️
Maudit qu’elle est belle et unique.
#ginger #redhair #bb4
  • La boutique Cool Dad est ouverte et remplie de nouveaux produits...
Tsé, juste à temps pour 🎁🎄😱 Le lien est dans ma bio ☝️
cooldad.ca

J’en profite aussi pour vous présenter Mélissa, la femme de Jeff (mon nouveau partenaire) une amie et une mère dynamique de six enfants!
  • Je ne voulais pas de hamster!
Mais maintenant que le reste de la famille m’a tordu le bras...
Autant s’amuser un peu 😂

suivez-moi !