Avoir un modèle à suivre, un exemple, c’est primordial pour un enfant, surtout à l’adolescence, quand on ne voit plus trop nos parents dans “notre soupe”!

Ado, j’ai rencontré un homme qui sans le savoir, a viré ma vie de bord, et non, ce n’était pas mon père, ni même un membre de ma famille.

L’été de mes 17 ans, j’étais devenu un vrai bum. Je fréquentais des gars louches, on faisait des graffitis, du vandalisme, des petits vols, etc. Bref, j’étais sur le chemin parfait pour finir dans un gang de rue, en prison ou pire encore.

Puis, ma mère a décidé que c’en était assez, je devenais presqu’un danger pour mon jeune frère et ma soeur et elle m’a mis à la porte.
À l’époque, je commençais à peine à travailler dans un resto à Montréal. J’ai donc appelé mon patron pour lui expliquer que je ne serais pas au travail le lendemain parce que je devais me trouver un endroit où habiter d’urgence.

De son franglais carré avec un accent italien à couper au couteau, mon patron, Sabatino, m’a répondu un truc du genre: “Non le jeune, t’as encore plus besoin de travailler là qu’avant! Une job, ça se lâche pas de même, amène tes affaires je vais te trouver de quoi et tu vas rien lâcher pantoute capiche!?!”

Je ne savais pas trop quoi répondre, mais je me suis quand même pointé au resto et il m’avait déjà trouvé un petit logement. À l’époque, dans ce quartier-là, tout le monde se connaissait. J’ai donc emménagé chez Aldo, le boucher du coin qui fournissait le restaurant, mais qui était aussi un ami d’enfance de Sabatino.

Dans les mois qui suivirent, il a pris le temps de parler avec moi chaque matin, pendant que je faisais l’ouverture du restaurant avec lui.

J’époussetais les comptoirs et il me parlait de la façon dont doit se comporter un homme dans la vie. Je nettoyais l’immense machine à espresso pendant qu’il m’expliquait comment gérer mon budget et ramasser de l’argent. J’allumais le feu dans le four à bois et il me sermonnait sur la bonne manière dont on doit “traiter” sa mère…

Le gars était arrivé d’Italie gamin, avec rien dans les poches et avait réussi à devenir propriétaire d’un des restaurants les plus prospères de Montréal. C’est une réussite que j’admirais.

Mes parents m’auraient dit la même chose que je ne les aurais pas écoutés, mais venant de lui, avec sa voix grave et son attitude de dictateur, ça avait du sens. J’ai commencé à prendre de plus en plus de responsabilités dans la place et à bâtir des relations solides avec la communauté et tranquillement, au contact d’hommes fiers, forts et travaillants, je suis rentré dans le droit chemin.

Juste de même. C’est fou ce que ça peut faire, une bonne rencontre au bon moment. J’espère que quand ils en auront besoin, la vie saura mettre un ‘’Sabatino’’ sur le chemin de mes enfants.

En attendant, j’essai de les inciter à passer le plus de temps possible avec des adultes qui pourront avoir une influence positive sur leur parcours. Mes filles passent beaucoup de temps avec leurs grands-parents et j’encourage aussi mon fils à aller pêcher seul avec son grand-père ou a s’entretenir avec son senseï de karaté.

 

Le mentorat peut devenir un véritable véhicule de changement dans la vie de jeunes qui cherchent leur place dans le monde et c’est pour ça que l’initiative de Boston Pizza me touche énormément.

Chaque année, à travers sa fondation, Boston Pizza offre à des jeunes 200 000 heures de mentorat auprès de modèles inspirants.

À travers des organismes comme  Grands Frères Grandes Soeurs et Jeunesse J’écoute, Boston Pizza permet à des enfants de passer du temps de qualité avec des personnes inspirantes et stimulantes.

Avec un don de 5$ en restaurant à la Fondation Boston Pizza Futurs Espoirs, vous recevrez une Carte pour enfants BP leur donnant droit à cinq repas gratuits, mais vous permettrez surtout à un jeune dans le besoin de passer une heure avec un modèle inspirant.

Moi, j’appelle ça un win/win! En plus, les repas pour enfants chez BP incluent le repas, un breuvage et un dessert.

L’offre est valide jusqu’au 1er octobre, mais la Carte pour enfants elle reste valide pendant 1 an.

Il y aussi un beau concours en lien avec la campagne de mentorat. En présentant un modèle qui a été une influence positive dans ta vie, tu pourrais gagner un party-pizza pour 10 personnes.

Pour y participer, tu n’as qu’à partager ton histoire sur Facebook ou Instagram en utilisant le hashtag #ModeleInspirantBP

Plus de détails juste ici: http://bit.ly/2f8FY4D

#partenaire

 

Produits

Instagram

  • Combien de petits tannants peuvent entrer dans une armoire?
Au moins deux 😂

C’est pour moi un privilège de le voir évoluer chaque jour dans son rôle de grand-frère ❤️
  • As-tu fait quelque chose pour toi aujourd’hui? As-tu fait au moins un choix pour ta santé mentale et/ou physique?

Non?  Alors j’espère que tu comprends ton moral, ta fatigue et ton faible niveau d’énergie.

Dans la vie, tout, TOUT coûte quelque chose... Être bien, heureux et dynamique, ça coûte un peu de sueur et quelques heures de sport par semaine. Simple de même ✌️
  • La vraie vie est dehors, loin des écrans, des bruits électroniques et des stimuli artificiels. 
Jouer dehors, c’est développer son imagination, bouger et être en forme, sécréter des endorphines et découvrir le monde tel qu’il est! 
Tout commence par ouvrir sa porte...
#bb4 #playmatters #cooldad
  • Quand tu essaies de prendre ton petit en photo 😂
  • 2 épées en bois à 10$ sur Amazon...
Et voilà, 3 heures plus tard, le duel continu ⚔️
#boyswillbeboys #coolkids #playmatters

suivez-moi !