On se l’est toujours fait dire, le lait maternel, c’est mieux. Il y a plein de bonnes choses dans le lait d’une mère qui est bon pour son bébé…

Mais savez-vous seulement à quel point c’est beau, ce que le corps d’une mère peut faire?

L’histoire…

Mallory Smothers, une mère qui allaitait son bébé et qui tirait aussi son lait maternel à récemment vécu une situation exceptionnelle.

Pendant qu’elle allaite, Mallory tire aussi son lait afin d’en avoir en réserve pour les moments ou elle est absente de la maison.

Un soir, elle a pompé son lait (celui de gauche) avant de se mettre au lit. Elle a ensuite allaité sa petite toute la nuit, environ aux deux heures et sa fille n’allait vraiment pas bien.

Nez qui coule, toux, irritabilité… Bref, tous les symptômes d’une bonne grosse grippe.

Vendredi, elle a ensuite pompé le lait de droite et comparant les deux, elle fut étonnée de constater l’énorme différence de texture et couleur de son nouveau lait, qui ressemblait maintenant plus au colostrum, soit le premier “super lait” que la mère produit après l’accouchement.

Mais qu’est-ce qui s’est passé? C’est du lait de fatigue, infecté par la grippe, un changement dans son alimentation?

Du tout!

Des études cliniques en immunologie de 2013 ont pu démontrer que lors de l’allaitement, entre les tétées du nourrisson, il se crée un vacuum dans le sein de la mère et un échange se produit alors entre le lait maternel et la salive de l’enfant. Un genre de “backwash” d’allaitement.

Lors de ce retour de salive, les récepteurs situés dans les glandes mammaires analysent alors la salive et peuvent aller jusqu’à ajuster la composition immunologique même du lait maternel en y incluant plus d’anticorps afin de mieux répondre aux besoins de l’enfant.

Avouez que c’est fort!

Bref, une raison de plus pour vénérer les seins et tout ce qu’ils peuvent faire 🙂

Une copie de sa publication originale, partagée plus de 77 000 fois!

Instagram

Instagram n'a pas retourné le status 200.

suivez-moi !