En public, ton pire cauchemar de parent, c’est que ton enfant pointe quelqu’un du doigt en criant “Check papa le gros monsieur!” ou pire; “Check l’handicapé!”

Bien hier, ça s’est produit!

Ça faisait longtemps qu’on voulait l’essayer et c’est finalement lundi qu’on s’est décidé, nous sommes allés au Bora Parc de Valcartier.

Un ami m’en avait fait une critique peu élogieuse, ses filles avaient eues froid et l’attente pour les glissades était plutôt longue, je n’étais donc pas trop pressé de payer plus de 100$ pour qu’on aille se geler les fesses en famille, mais je dois avouer que j’ai été plutôt impressionné.

Mais assez pour la pub gratuite (oui, j’ai payé nos entrées) je voulais surtout vous raconter une anecdote que j’y ai vécue.

Sur le site, il y avait un groupe de visiteurs différents. Certains d’entre eux étaient atteints du syndrome de Down (trisomie) et/ou de troubles mentaux.

Je sais que je marche ici sur des oeufs, donc veuillez m’excuser si je ne “qualifie” pas correctement leur situation. Je tiens à spécifier que je ne porte aucun jugement, ils avaient autant leur place sur le site, ou n’importe où d’ailleurs, que moi et ma famille.

Donc, il y avait un groupe organisé et leur joie de vivre et leur enthousiasme dans les glissades étaient évidents, voire même contagieux. J’ai rarement vu autant de sourires et de joie dans les yeux de baigneurs!

À un moment donné, dans l’après-midi, certains d’entre eux s’amusaient dans le simulateur de surf et nous passions à proximité quand mon fils s’est mis à pointer une jeune fille.

“Eille maman, regarde elle!”

Un peu surpris et ne voulant pas attirer l’attention, ma blonde a ignoré son commentaire et l’on a continué à marcher.

“Maman, regarde la fille là-bas!”

On voyait tous deux la jeune fille au large sourire qui attendait en sautillant sur le bord du jeu et je ne tenais absolument pas à ce qu’elle se sente visée ou pointée; nous avons même accéléré le pas.

Certaines têtes s’étaient retournées pour observer le petit garçon qui pointait, et ce qu’il pointait, ou plutôt QUI il pointait.

“Maman, papa, eille!!! Regardez la fille là-bas avec la veste noire”. Cette fois, il le cria presque.

J’étais rouge comme une tomate! Il y avait maintenant plusieurs paires d’yeux qui nous regardaient et le malaise était tangible. Du moins pour ma part…

Comme beaucoup de gens, je peux parfois être inconfortable en compagnie de personnes différentes, il m’arrive de ne pas trop savoir où regarder. Est-ce que je les observe comme j’observe tout le monde? Est-ce que je suis mieux de ne pas les regarder? Je n’ai pas envie de dévisager personne. Faudrait pas non plus que je fasse comme s’ils n’étaient pas là, c’est des gens comme moi…

On dirait que quand j’essaie d’agir normalement, je ne sais plus comment agir “normalement”.

Si tu ne le sais pas encore, j’suis un peu perturbé par moment. Bienvenue dans ma tête!

Puis là, en essayant d’avoir l’air normal, j’suis tout mêlé et je ne sais plus pantoute où regarder; coudonc, je regarde quoi d’habitude quand je suis quelque part?

Mon gars pointait encore et tirait la main de sa mère pour qu’elle s’arrête et j’ai entendu clairement, venant d’une table derrière nous, quelqu’un dire: “Coudonc, y’a jamais vu ça un mongol lui!”

Et drette là, j’ai pété un câble!

Quoi Charles, qu’est-ce qu’il y a? Pis arrête de pointer!!!

Et c’est avec un air surpris, les yeux qui se remplissaient d’eau qu’il a répondu à sa mère: “La madame, elle a la même veste que toi!”

Oups!

Puis instantanément, j’ai su deux choses.

Un, on est en train de faire une maudite belle job avec nos enfants et je devrais peut-être arrêter de capoter pour rien et leur faire un peu plus confiance.

Deux, un enfant, ça ne veut jamais de mal à personne; c’est moi,  en pensant être normal mais en agissant comme un gros colon en présence de gens différents qui m’imagine des malaises.

Dans le fond, c’est ceux qui jugent et qui font des commentaires tout bas, qui sont mongols. (scusez là, j’étais vraiment fâché)

Tsé, dans le pire des cas, si mon fils m’avait demandé pourquoi la fille avait l’air bizarre ou différente, je n’aurais eu qu’à lui expliquer qu’elle est née comme ça, comme on peut naître roux, grand, petit, fort ou faible, c’est tout.

C’est nos différences qui rendent cette grosse boule qu’on habite si belle. Si on était tous pareils, ça serait plate en maudit. Et avis à tous, si j’entends à nouveau quelqu’un autour de moi dire le mot mongol, c’est sur lui que je vais péter un câble et je vais ainsi m’assurer non seulement de faire passer un message, mais démontrer à mes enfants que dans la vie, on défend ceux  en ont besoin.

Est-ce qu’un de tes enfants t’as déjà fait honte en public?

p.s. On a aimé la place,  mais c’est pas immense. Je te recommande la passe pm ou soirée (3h) c’est suffisant et tu vas sauver  50$  🙂

Règle ton cadeau de fête des Pères tout de suite pour 6$

Produits

Instagram

  • Quand tu fais du bricolage et que le bébé met de la peinture partout! 😱
Je déteste avoir les doigts collants 😳
Va voir notre « chef d’oeuvre » en story 👆
  • Une autre grosse journée pour BB4 😂

Pas facile la vie avec un Cool Dad 😜
Dodo time 🤷‍♂️
#toddlerssleepanywhere
  • “Hey chérie, pendant que t’es à la job, j’ai trié, nettoyé et rangé le tiroir à tupperware xxx”. LE SEUL SEXTO QUE TA BLONDE VEUT VRAIMENT RECEVOIR 😜

En passant, si t’as pas encore acheté quelque chose pour ton amour, déniaise toé chose, la Saint Valentin est DEMAIN!!! Le résultat dans mes Stories 👆
  • La maison est en bordel et j’ai plein de trucs à faire mais c’est petits matins tranquilles après la tempête des plus vieux qui partent à l’école sont juste parfaits.

Un café chaud, bb4 qui dessine à côté de moi, un documentaire d’animaux sur Netflix et un petit bonheur qui m’habite.
La vie, belle et simple de même 🤷‍♂️❤️
#dadlife #bb4 #matinheureux
  • Charles commence vraiment à comprendre le rythme du guerrier.
La petite mélodie des coups, esquives et déplacements que deux guerriers peuvent expérimenter ensemble dans un ring!

Va voir mes stories :)
#lavoieduguerrier

suivez-moi !