Pourquoi t’as pas de culottes en berçant la petite?

Ça s’est passé un genre de matin catastrophe, où je m’étais levé vers 5:00 pour donner un boire à bb4. La petite avait eue une nuit de marde et j’avais les deux yeux dans le même trou.

J’attrape le bébé en vitesse avant qu’elle ne réveille tout le monde, je ferme les portes des chambres au passage (parce qu’un enfant, ça ne dort jamais, JAMAIS la porte fermée voyons) et je descends en bas à la course.

Avec un mini haut-parleur qui me hurle dans les oreilles, je réchauffe le biberon, je mets mes bas de laine et mes culottes tout en essayant de consoler la petite.

“chut, chut ,chut, chut, chut”

Je lui murmure des mots doux à l’oreille en la brassant comme un galon de peinture chez Rona, version ralentie.

C’est instantané, la seconde où je lui mets la tétine en bouche, c’est le silence total et elle siphonne intensément. Je m’installe dans la chaise berçante sur laquelle la forme de mes fesses est encore bien visible et j’allume la télé. Salut Bonjour n’est même pas encore commencé, ouf!

Vers 5:45, elle a fini de boire et elle gigote dans tout les sens. Elle est mal. Fouille-moi pourquoi, je sais très bien qu’elle est à un cheveu de se mettre à hurler et rien n’y fait. J’ai beau marcher en rond, frotter, flatter, chanter, essayer de la faire roter, elle est juste mal.

Moi, je sens l’homme, le vrai homme, on dirait que je reviens d’une journée au chantier et le bébé en peau à peau me donne encore plus chaud.

Direction salle de bain, une bonne douche nous fera le plus grand bien et bb4 adore ça être sous la douche avec papa. Pendant que je me déshabille et que je fais la même chose avec elle, son visage semble virer au pourpre.

Elle ne respire presque plus et elle devient toute crispée. Je suis à deux doigts de paniquer quand je l’entend grogner. Elle fait caca. Ouf!

Ouf, mais pas ouf, parce qu’elle est directement sur le tapis de douche, sans couche.

L’odeur envahit rapidement la salle de bain et aidée des vapeurs chaudes de l’eau qui coule, elle gagne vite en puissance et on dirait que j’ai de la merde directement dans les narines.

Elle recommence alors à pleurer; plan B, je m’enroule une serviette autour des fesses, je l’essuie avec son pyjama sale (j’ai pas de wipe à portée de main) et je retourne en bas. J’essaie de lui donner le fond de lait du biberon et elle tète furieusement; elle a encore soif.

Je retourne donc en préparer un deuxième et je perds ma serviette en chemin, une chance que les rideaux sont fermés!

Elle boit très bien et le retour du silence fait des miracles sur mon humeur matinale. Je retourne donc sur ma chaise perçante et c’est la zoune à l’air que je retrouve Gino Chouinard.

Ce ne sera finalement que vers 6:45 que ma femme nous retrouvera tous deux, moi endormi et nu, sauf pour mes bas, avec dans les bras une petite fille elle aussi assoupie, roulée dans une serviette plein de régurgit.

Tout ce que je veux te dire avec cette anecdote, c’est qu’avant que bébé arrive, ne te planifie pas trop de beaux projets, de grosses rénos ou d’activités parce qu’un nouveau-né, c’est vraiment demandant et que parfois, tu devras même choisir entre te mettre des culottes ou t’occuper de lui.

Un congé de paternité, ça sert à ça, “faire de la paternité”.

As-tu ton billet pour la seule course pour pères au monde?

billet

Produits

Instagram

Instagram n'a pas retourné le status 200.

suivez-moi !