On a beau en parler, placarder la face de Jasmin Roy partout, l’intimidation est encore trèsrépandue dans nos écoles et malheureusement, elle n’est pas près de disparaître.

C’est un peu dans nos gênes, il y a chez l’homme, comme chez l’animal, des proies et des prédateurs. Et aucun endroit n’est plus propice à l’intimidation qu’une place ou personne ne veut être, où tous les jeunes sont bourrés de red bull et ont les hormones dans le piton, l’école secondaire!

C’est notre plus grande peur, que notre enfant soit victime d’harcèlement à l’école. Savez-vous que jusqu’à 25% des ados vont volontairement manquer des cours pour éviter ce genre de conflit? Quand t’es rendu à t’absenter pour fuir un “bully” tu vas vraiment pas bien.

Dire qu’on passe notre temps à leur dire: “C’est le plus beau moment de ta vie!”

Mais si vous constatiez que c’était votre enfant le “bully”, l’intimidateur, vous feriez quoi?

Ce père à appris que son fils harcelait et intimidait les plus petits à l’école; sa réaction, lui faire comprendre ce qu’on ressent dans la peau d’une victime. Il l’a mis dans un ring de boxe avec un professionnel pour quelques rounds, histoire de lui faire comprendre “qu’est-ce ça goûte”!

Outch, je sais pas si j’irais jusqu’à faire pareil, mais je suis prêt à parier qu’après une expérience pareille, le jeune n’est pas près de recommencer à jouer au “tough” dans les corridors.

Produits

Instagram

Instagram n'a pas retourné le status 200.

suivez-moi !