C’est l’histoire d’un gars chaud, de deux grenouilles et d’un vélo trop petit! Mais je vais commencer par le début. Dernièrement, j’ai fait ce que tout bon papa se doit de faire de temps en temps, j’ai sorti mes enfants de leur zone de confort et on est allé se salir un peu et chasser les grenouilles.

Comme dans le bon vieux temps! L’épuisette de piscine, un petit filet et une chaudière avec des trous surnommée “le Biodôme des pauvres”.

Vêtus de vieux vêtements et de souliers trop petits, nous sommes descendus au bassin en bas de la rue pour faire des Indiana Jones de nous-mêmes et capturer quelques batraciens.
Au début, aucun des enfants ne voulait se salir et s’y mettre, mais après quelques éclats de rires et tentatives infructueuses, tout le monde s’est beurré et à travailler ensemble à la capture de deux beaux spécimens.

Créativement appelées, grenouille 1 et grenouille 2. Les filles ont mis de l’eau dans le fond de la chaudière, du gazon, un ver de terre pour leur tenir compagnie fiston a voulu “déposer” une grosse roche au fond.

Je dis “déposer”, car les petits gars étant ce qu’ils sont, sa roche a bien failli écrapou nos invitées. Nous sommes revenus à la maison, fiers explorateurs boueux que nous étions et sommes tous passés sous la douche.

On a discuté grenouilles et avons profité du moment pour googler “ça mange quoi en hiver” et en apprendre un peu plus.

Les enfants sont ensuite allés au lit et le couple de grenouilles s’est retrouvé sur le perron pour la nuit, avec la promesse de se faire relâcher dans l’étang le lendemain.

En soirée, après quelques boissons alcoolisées, j’ai décidé d’aller jeter un oeil sur nos amis grenouilles et, à ma grande surprise, une d’elles avait percé la pellicule de plastique et s’était enfuie. L’autre, regardait le trou et fomentait un plan d’évasion, je le voyais dans ses yeux!

IMG_4368

Ma blonde: “Tu dois absolument la retrouver, elle va se perdre en chemin ou se faire écraser par une voiture !

Moi: “Y’a aucune chance que je retrouve une grenouille verte dans du gazon vert la nuit!”

Elle: …yeux doux… S’il te plait, essaie! Pauvre grenouille!

-OK

Armé d’une lampe de poche, j’ai entamé mes recherches et après de longues minutes à errer comme un con, en boxer sur ma pelouse, j’étais sur le point d’abandonner quand quelque chose a atterri sur mon pied et j’ai fait tout un saut. Non, un ost!e de saut!!!

La grenouille était là, sur mon soulier et m’a gentiment laissé la prendre dans ma main. C’est comme si elle savait que je lui voulais du bien, que je la ramènerais à bon port!

Donc, après l’annonce des retrouvailles, on a décidé d’aller les remettre à l’eau, et comme il n’y avait qu’un vélo adulte utilisable, j’ai chevauché la bécane mauve et rose trop petite de ma fille, sceau en main pour aller libérer nos amis.

C’est fou ce que j’ai changé depuis que je suis père. Gamins, on lançait des grenouilles dans les piscines, on les tirait à la carabine à plomb ou on expérimentait sur elles et maintenant, je suis presque triste à l’idée qu’elles passent une nuit stressante loin de leurs amis. N’importe quoi!

Donc nous voilà, un peu chaud, un peu cons, dévalant la côte à toute vitesse sur nos vélos comme lorsque nous étions gamins. Riant comme des fous, jusqu’à ce que je réalise que le vélo de ma famille n’a qu’une manette de frein, à droite. Le côté où je tiens la maudite chaudière.

Bref, je vais vite, j’ai pas de brake, je suis un peu feeling, y fait noir et je tiens une chaudière avec deux grenouilles, de l’eau et une grosse roche.

Ben oui, je suis rentré dans le petit bois à 40 kilomètres-heure et je me suis planté solide, en sauvant les grenouilles!

Quand ma blonde a finalement arrêté de rire, on a libéré nos amies qui, malgré la fatigue de cette aventure, n’ont pas tardé à rejoindre leur habitat et l’orchestre de la nuit.

Me semble les entendre le lendemain jaser ensemble…

-T’étais ou hier?

-Tu ne me croiras jamais!

-Envoye!

-Ben moi et Steeve, on s’est fait ramasser pas des géants, et on a été placées dans un gros vaisseau blanc plein d’eau avec un ver de terre puis une roche! Ensuite, je me suis évadée juste pour revenir parce que je ne voulais pas laisser Steeve tout seul. Tsé vu qu’il est un peu “lent”

-Ouin, pauvre Steeve.

Steeve: “ Heille, j’suis juste là!”

-Bref, ensuite ils nous ont repris et pendant la nuit, ils nous ont ramenées ici et je pense que le vaisseau s’est craché à l’atterrissage.

-Ben bon pour eux!

Cool Dad

As-tu pensé à la fête des pères?

promo ts br promo

Produits

Instagram

Instagram a retourné des données invalides.

suivez-moi !